Focus - 11

Souscrire au flux RSS du blog

Focus c'est faire le point sur quelqu'un ou quelque chose. Voire aussi sur le décor ou l'arrière plan.
Aujourd'hui : 

EUROPUNK

Un parcours dans l'esthétique Punk. De très belles choses, saisissantes par leur dimension graphique, souvent politique - j'aillais dire forcément -  et le sentiment très frappant d'une révolution artistique déterminante. On le savait, mais c'est juste jouissif de le vivre (re-vivre…) 40 ans plus tard. Reste à savoir si le musée, quel qu'il soit (ici la Cité de la Musique) est le lieu pour ce genre d'accrochage. Je pense que oui, aucune impression de récupération culturelle, savante, opportuniste, mais plutôt la volonté d'inscrire ce mouvement dans l'histoire, d'afficher la preuve par la maitère qu'il fut une aventure humaine profonde, sensible, cohérente et incroyablement en phase avec son époque. Une histoire du réel en somme, et, comme l'écrit Fabien Hein, dans son livre passionnant Do It Yourself Audétermination et culture punk, l'idée est, pour les punks au début du mouvement : "qu'il reste à expérimenter les possibilités concrètes d'action, d'expression et de créativité, voire de réinvention de soi. En substance, l'enjeu ne se borne plus à contester l'ordre établi, mais à lui opposer des alternatives. Autrement dit, là où les hippies conféraient un sens à l'action, les punks font de l'action le sens. Ce processus repose sur une idée très simple popularisée par Joe Strummer : "si vous pensez pouvoir faire mieux, lancez votre propre activité". En somme, il s'agissait de transformer l'insatisfaction en satisfaction. " Et Fabien Hein de citer Bergson dans L'évolution créatrice : " Tout action humaine a son point de départ dans une dissatisfaction et, par là même, dans un sentiment d'absence. On n'agirait pas si l'on ne se proposait pas un but, et l'on ne recherche une chose que parce qu'on en ressent la privation. Notre action procède ainsi de "rien" à "quelque chose", et elle a pour essence de broder quelque chose sur le canevas du "rien".
Du coup l'exposition est le lieu idéal pour hurler dans les salles, comme l'a fait un visiteur : "ne perdez pas votre temps à vous abrutir devant le travail des autres, faites la même chose, fuck the system ! ". Un agent de sécurité l'a gentiment poussé vers la sortie… Personne n'a bronché, moi le premier. Et pourtant, oui : That the way ! 
Le site de l'expo (on appreciera - ou pas - la forme du pointeur de la souris…).
Ci-dessous pochette de disque et affiche de concert de ce formidable collectif punk que fut les Crass. Au manette du graphishme Gee Vaucher, aussi forte que Jamie Reid, Linder Sterling ou, plus tard, Peter Saville.

 


 

Alain Raoust - Home Films 2013

Lire la suite…