Illustration biographie

Texte biographie

Né en 1966 à Nice, Alain Raoust grandit dans les Alpes-de-Haute-Provence. Après des études à l’Université Paris 8, il devient assistant réalisateur.
Parallèlement, il se consacre au cinéma expérimental avec des films distribués par La Paris-Film-Coop, Light Cone, et un collectif de jeunes gens modernes nommé Molokino. De cette pratique, et de la rencontre du cinéma des débuts de Philippe Garrel, résulteront des courts métrages : L’hiver encore (1989), La fosse commune (1990) ; ainsi qu'un long métrage : Attendre le navire (1992), avec Pierre Clementi, Benoît Régent et Pascal Greggory. Ce dernier, formellement singulier, reste à ce jour inédit en salle.

En 1994, il renoue avec une narration plus traditionnelle en réalisant un court métrage intitulé Muette, est la girouette, lettre ouverte à Florence Rey, alors en prison. Puis il tourne un moyen métrage : La vie Sauve (1997 - Grand Prix du festival Côté Court de Pantin). Dans une mise en scène épurée, le film raconte l’exil en France de deux jeunes femmes bosniaques, et le retour de l’une d’elles à Sarajevo. Porté par la critique, le film sort en salle en 1998.

Suivra La cage (2002 - compétition officielle Festival de Locarno - Prix de La Critique Internationale et Prix Œcuménique), avec Caroline Ducey. Histoire d’une jeune femme sortie de prison et qui n’a qu’une seule idée en tête : retrouver le père du garçon qu’elle a tué. A la fois western contemporain et portrait de femme intransigeante, le film lui vaut une reconnaissance quasi immédiate.

L’été indien (2007), avec Johan Leysen, Déborah François et Guillaume Verdier, ainsi que la participation de Johanna Ter Steege et Brigitte Sy, est le récit de l’effondrement d’un homme miné par la crainte de l’échec, mais aussi par l’impossibilité d’accéder à un rêve social qu’il avait cru à portée de main. Histoire de perte, de naufrage, mais aussi histoire de retrouvailles inespérées, L'été indien doit son souffle romanesque aux livres de Russel Banks et à la collaboration d'Olivier Adam au scénario.

Depuis 2003, Alain Raoust enseigne la réalisation en animant un atelier à l'université Paris 8.